Education du patient

L'éducation du patient s'inscrit dans une démarche globale de promotion de la santé. « La promotion de la santé est un processus qui confère aux populations les moyens d ‘assurer un plus grand contrôle sur leur propre santé et d'améliorer celle-ci ». (définition de l'OMS) Par promotion de la santé, il faut entendre promotion du bien-être de l'individu dans ses composantes aussi bien sociales que physiques et psychiques « la santé n'est pas une valeur en soi, c'est la qualité de la vie qui importe ».

► L'éducation du patient c'est quoi ?

L'éducation du patient s'inscrit dans une approche humaniste des soins au profit des patients, de leurs proches et des professionnels de la santé en institution hospitalière et au domicile.

Elle s'inscrit également dans une politique de santé globale et résolument moderne qui considère le patient comme acteur de sa santé qui est en mesure de savoir, de comprendre, d'apprendre, et d'agir pour son bien-être.

Les démarches d'éducation du patient se réfléchissent en objectifs d'apprentissage : objectifs cognitifs, comportementaux et psychomoteurs, autrement dit, en savoir, savoir-faire et savoir-être.

Ces démarches sont soucieuses d'utiliser une pédagogie adaptée au patient, à son rythme, à son mode préférentiel d'enseignement. Elle se soucie aussi d'utiliser des outils didactiques adaptés au public cible.

Eduquer les patients, c'est les mener vers l'autonomie. A travers une information correcte, il s'agit de leur donner les outils pour comprendre leur pathologie ou l'examen qu'ils doivent subir, de les aider à accomplir les gestes adéquats pour maximaliser les effets de leur traitement et enfin les soutenir, ainsi que leurs proches, pour vivre au mieux avec la maladie.

L'éducation du patient peut concerner les différents niveaux de prévention :

  • Prévention: comprend tous les actes destinés à diminuer l'incidence d'une maladie dans une population. Elle fait appel à des mesures de prévention individuelle (hygiène, vaccination, sport) et collective (eau potable, élimination des déchets...)
  • Prévention secondaire: cherche, en présence du facteur de risque, à retarder l'apparition de la maladie (dépistage précoce, traitement des 1ères atteintes, ...).
  • Prévention tertiaire: s'adresse à une population atteinte d'une maladie pour laquelle sont mises en place des stratégies de retardement des complications.
  • Prévention quaternaire: s'adresse au patient mourant et à sa famille.

► Présentation de l'infirmière chef de service chargée de l'éducation du patient

Au sein de l'hôpital de la Citadelle, Nathalie Delbrassine, infirmière chef de service (ICS) chargée de l'éducation du patient, coordonne les équipes pluridisciplinaires en éducation du patient, supervise les activités et projets d'éducation du patient en collaboration avec la direction générale, les directeurs, en phase avec les stratégies managériales et les valeurs de la Citadelle. Elle participe également à la recherche et au développement de l'éducation du patient au sein de l'institution. Elle encadre et supervise les travaux de fin d'études en matière d'éducation du patient. Elle accompagne les membres des associations de patients qui travaillent en partenariat avec l'institution.

L'ICS chargée de l'éducation du patient dépend directement de la direction des soins infirmiers.

Contact : +32 (0)4 321 78 02

► Les infirmiers relais en éducation du patient

Il existe au sein de l'hôpital de la Citadelle un groupe d'infirmier(e)s relais en éducation du patient. En tant que personne "ressource ", elle est responsable de la qualité de l'éducation du patient dans l'unité de soins en collaboration avec l'infirmier(e) chef de service, l'infirmier(e) en chef, ses collègues, les équipes médicale et paramédicale, et l'infirmière chef de service chargée de l'éducation du patient.

Citadelle-Education-patient_Logo_RVB_Globule.png